Andreia Carvalho, conseillère en image

12769452_10153368084686723_777619694_n

Andreia a fait ses armes dans de véritables institutions parisiennes, dans l’esthétisme elle débute chez Mariano Fortuny dans le 17ème arrondissement de Paris avant d’intégrer le Conservatoire du Maquillage. Dans le domaine de la coiffure elle passera quatre ans chez Elisa Lemonnier ainsi qu’à l’Académie Européenne de Coiffure Montesantos. Elle s’est également illustrée dans plusieurs tournages (MTV), dans la publicité (Samsung, le Coq Sportif ou Jean-Paul Gaultier) mais aussi plusieurs couvertures de magazines. Nous lui avons posé des questions pour découvrir ce monde essentiel à la mode dans sa globalité. À la fin de cet article Andreia nous donnera aussi ses conseils beautés pour éviter les faux pas que nous commettons quotidiennement ;-).

1. Hello Andreia, comment en es-tu arrivée à ce métier ?
Très jeune, je maquillais déjà mes amies pour m’amuser. Ma sœur, l’une de mes cobayes à cette époque, m’a ensuite encouragé à l’adolescence à poursuivre cette passion pour en faire un métier. À mes quinze ans, j’ai alors débuté mes études dans ce domaine et aujourd’hui me voilà travaillant à mon compte.

2. Pourquoi avoir décidé d’appliquer tes talents dans le milieu de la mode ?
La mode signifie l’art pour moi, une façon d’exprimer ma créativité. Je crée des styles plus atypiques.

3. Quel est ton plus beau souvenir lié à ta profession ?
Sans hésitation je dirais, au Brésil lorsque le temps d’une formation j’ai eu le privilège de partager mon savoir-faire. Comme pour la plupart du temps dans ce métier, le bouche à oreille à servi, une amie m’a proposé d’enseigner à l’école « Esprit De Soi » pour former de futurs conseillers en image. Le cadre de ce pays chaleureux et de mille beautés a été un plus je ne vous le cache pas. D’ailleurs ce que j’ai le plus apprécié c’est d’avoir exporté le modèle français, LA référence en la matière, à une culture lointaine et différente. Mes années d’études et d’expériences ont été apprécié et ce sentiment d’avoir été utile a redonné un nouvel élan à ma carrière avec de nouveaux projets.

4. D’où viennent tes inspirations ?
Le stylisme lorsque je travaille est imposé, nous avons plus ou moins de liberté; cela dépend du cahier des charges à respecter. Je me dois donc de suivre l’actualité de la mode, les magazines diverses et variés me servent à ça. Cela dit à Paris, les passantes sont une source de créativité non négligeable pour mon métier.

5. Comment aimes-tu te maquiller ?
J’adore les pin-up des années 50 pour leur côté femme fatal, néanmoins le naturel est primordial chez moi. De cette époque je garde le trait d’eye-liner noir, avec du mascara, le rouge à lèvre rouge qui donne un brin de sophistication et qui discrètement rehausse tout le maquillage. Mon teint reste naturel coloré par un très léger blush rouge corail. Simple et efficace!

6. Quelques astuces à donner à nos lectrices ?
L’erreur la plus courante qu’il faut arrêter de commettre est celle du teint, mesdames et mesdemoiselles ne prenez pas une teinte plus foncé. Achetez un fond de teint à votre propre carnation et fixer celui-ci avec une poudre légère translucide pour une tenue optimale. Eviter aussi le crayon noir à l’intérieur des yeux en espérant agrandir le regard, le résultat est tout l’inverse. Mon astuce est d’utiliser un crayon blanc à la place pour cet effet. Concernant les cheveux le tout est d’en prendre soin. Régulièrement appliquer de l’huile d’argan avant de les laver. Lorsque vous utilisez un fer ou tout simplement votre sèche-cheveux, vous devez au préalable recourir à un produit thermo protecteur. Associez votre maquillage aux saisons comme vous le ferez avec votre tenue. En été vous pouvez jouer avec des tons acidulés et un teint frais, vous pouvez vous permettre de vous maquiller peu contrairement en hiver où le teint est à travailler.

7. Tu parles de saisonnalité, que penses-tu du contouring en vogue en ce moment?
Il existe depuis bien des années chez les professionnels. Il est très prisé ces derniers temps grâce aux différents tutoriels facilement accessible sur la toile et aux célébrités qui en font la pub. A mon avis c’est une bonne technique à la condition qu’il soit adapté c’est-à-dire dans le but de corriger des défauts. Un contouring réussi est celui qui ne se voit pas.

12784236_10208682793648157_1000255005_n

8. Ton challenge est de te maquiller en 10 min chrono le matin avant le boulot, quel est ton plan d’action?
L’indispensable est de bien s’hydrater la peau, une bonne crème hydratante est une bonne base pour un fond de teint léger (et toujours à sa carnation bien-sûre!). Une option est la fameuse bb crème deux en un. Favoriser un gloss plutôt qu’un rouge à lèvre qui demande moins de minutie donc moins de temps à être appliquer. Un coup de mascara et un coup blush pour donner bonne mine et le tour est joué.

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *